top of page
Inventaire407_edited.jpg

Une paroisse aide les handicapés


1990-05-31 Kirchengemeinde hilft Behinderten
.pdf
Télécharger PDF • 838KB

Échanger des expériences et cultiver la convivialité


GK Raderthal. La situation des personnes handicapées dans la société a été le thème d'une journée d'action de la paroisse protestante Philippus.


Après le culte, les membres de la paroisse ont discuté en petits groupes de leurs expériences avec les handicapés et ont discuté des perspectives de leur propre travail avec les handicapés. Des jeux, un petit bazar et des spécialités de grillades ont constitué le cadre convivial de l'événement.


En comparaison avec d'autres communautés, l'église Philippus n'a pas besoin de mettre sa lumière sous le boisseau.


Depuis deux ans, un groupe d'une quinzaine de personnes handicapées physiques, principalement âgées, existe. Deux fois par mois, les membres de la paroisse se rencontrent pour organiser ensemble leur temps libre de manière créative en jouant, en bricolant ou en chantant. C'est également à l'initiative de ces personnes handicapées que la journée d'action a été rendue possible.


Néanmoins, les avis sur le degré d'intégration des personnes handicapées dans la société en général et dans le travail communautaire en particulier ont continué à diverger lors de cette journée. Arnd Kästner, membre du groupe de personnes handicapées, ne peut pas se rallier sans réserve au pessimisme de certaines personnes présentes.


Au lieu de se résigner, il mise sur de nouvelles idées. "Nous devons aller plus loin dans la normalité", dit-il.


Selon lui, il doit devenir évident que les personnes non handicapées et les personnes handicapées soient actives ensemble, sur un pied d'égalité, dans des groupes de la commune.


Toujours est-il qu'au cours de la discussion, on a pu constater que l'attitude envers les personnes handicapées avait changé dans la société.


La peur du contact et les préjugés ne sont plus guère présents.


Le plus grand problème, selon Kästner, est d'engager les personnes handicapées elles-mêmes. Dans cette optique, la journée d'action devait également être un encouragement pour les personnes handicapées à accepter l'offre existante de la commune.


Le peintre français Peter Valentier a fait une belle surprise aux membres de la communauté. Il a mis un tableau aux enchères, dont les recettes seront utilisées pour le travail du groupe de personnes handicapées.


Kölnische Rundschau




Comentarios


bottom of page